Adaptation d’un système de surveillance radiologique pour des conditions météorologiques extrêmes - Bertin Instruments

Spectrometric monitoring of air and water

Adaptation d’un système de surveillance radiologique pour des conditions météorologiques extrêmes

Sources: Centrale nucléaire de Borssele, Pays Bas

Contexte

La catastrophe nucléaire de Fukushima, en mars 2011, a attiré l’attention sur les risques environnementaux liés à des conditions météorologiques extrêmes. En conséquence, les autorités européennes nationales et supranationales ont demandé que des évaluations des risques et de la sûreté soient réalisées dans les 143 centres de production nucléaire de l’Union Européenne, de façon à vérifier « la capacité des installations nucléaires à résister à des dommages issus de risques tels que des séismes, des inondations, des attaques terroristes ou la collision d’un avion ».

À la centrale nucléaire de Borssele, exploitée par Elektriciteits Produktiemaatschappij Zuid-Nederland (EPZ) aux Pays-Bas, la sûreté est une préoccupation essentielle et une priorité depuis sa mise en service en 1973. Les principaux scénarios applicables au niveau de la sûreté pour les agressions externes sur le site de Borssele sont liés aux tempêtes et aux inondations. Bien que « les résultats initiaux ne donnent absolument aucune raison de remettre en cause la sûreté de la centrale de Borssele » comme l’a indiqué le ministre néerlandais des Affaires économiques, de l’Agriculture et de l’Innovation après le « stress test » organisé en 2011, l’exploitant de la centrale de Borssele, EPZ, a décidé d’aller plus loin dans le développement de la sûreté avec un plan d’amélioration.

Une digue aux Pays-Bas

 

 

Spécificités

Toutes les sondes de surveillance de la centrale de Borssele sont installées sur des mâts de 3 m de haut de façon à rester au dessus du niveau de l’eau, même en cas d’ondes de tempête et d’inondations de très grande ampleur. Les mâts ont un diamètre de 17 cm avec de robustes fondations en béton pour pouvoir résister à des conditions de vent extrêmes (jusqu’à 202 km/h pour les fortes tempêtes avec des vents violents et 450 km/h pour les tornades).

De plus, les sondes GammaTRACER XL2 et SpectroTRACER Air/Soil ont également été conçues pour durer plusieurs dizaines d’années à l’intérieur de boîtiers en aluminium étanches avec nano-peinture, malgré un environnement corrosif lié à l’eau salée.

ANY QUESTIONS? CONTACT AN EXPERT

Please fill in this form if you wish to contact our sales team or receive further information.

My Account
Forgot password ?

Add a question !

Add a question